• Nathanaëlle HAUBOIS / Denis MARQUET

Osez La Créativité !

Mis à jour : 10 déc. 2019


Cet avis reflète si bien ma pensée et c’est si bien dit que je préfère le partager plutôt que de l’écrire moi-même.

AVIS : Denis Marquet - Philosophe et thérapeute : “L’acte de création est dangereux”

La répétition, c’est lorsque le présent est conforme au passé. Ce qui est, a déjà été. C’est connu, bien connu. Familier. Je sais comment faire avec, cela m’est facile. La répétition a ses avantages, c’est pourquoi elle est si présente dans nos vies. Habitudes, routine, manies… Autant de manières de vivre ce que l’on a déjà vécu, et d’être ce que l’on a déjà été. Nous sommes même attachés aux répétitions qui nous font souffrir, que les psychothérapeutes appellent névroses. Car la répétition nous sécurise. Elle nous permet de vivre dans un univers cyclique. Celui de l’éternel retour où l’avenir n’est pas une aventure puisqu’il ne peut que ressembler au passé.

Au contraire, il y a création lorsqu’apparaît quelque chose qui n’a encore jamais été. C’est-à-dire quelque chose qui n’est pas déterminé par le passé. Qui n’imite rien, n’est nécessité par rien. Créer, pour un temps, c’est être libre du passé. C’est être ouvert au radicalement nouveau. Nouveau, cela veut dire que je ne peux m’y attendre ni le prévoir. Car le nouveau échappe à mon savoir.

En effet, il n’y a de savoir que du passé ou de ce qui se répète. Ainsi, le savoir de l’homme mûr est-il le fruit de la répétition de ses expériences. Et la science moderne, un savoir des lois qui régissent la répétition des phénomènes. Mais il n’y a pas, il ne peut pas y avoir de savoir du nouveau. Créer, c’est donc renoncer au savoir. Et à la sécurité que le savoir apporte.

Si je crée, c’est que j’accepte qu’émerge de moi-même ce qui n’a encore jamais été, ce que je ne connais pas. Ce qui en moi m’est encore étranger. Ce qui en moi va me surprendre. Me déranger peut-être. Bousculer les équilibres fragiles sur lesquels repose ma vie.

Il y a dans l’acte de création quelque chose de dangereux, et c’est sans doute pourquoi les vrais moments de création sont si rares dans nos vies. Car si j’accepte d’être créateur, j’accepte la manifestation, aux autres et à moi-même, de l’inconnu. Du mystère. Il y a un mystère de la création.

Quand les hommes veulent décrire ce qu’ils vivent en créant, ils ne peuvent que recourir au mythe : la visite des Muses, une inspiration divine. Ce qui vient de sortir de moi – œuvre, parole, action, etc. –, ce n’est pas moi, cela vient de plus loin que moi. Ou bien cela veut-il dire que je suis plus que je ne crois être ?

" Je est un autre ", disait Rimbaud. Créer, c’est se découvrir autre. Autre que celui que l’on croit être. Autre que celui que nous donnons à voir aux autres. Créer est un acte de découverte de soi, de connaissance de soi. Il y a là bien sûr un paradoxe. N’a-t-on pas dit que créer exigeait de renoncer au savoir, au savoir sur soi en particulier ? Oui. Et c’est cela même qui permet de se connaître.

La connaissance de soi, c’est ne plus rien savoir de soi, pour se laisser surprendre par soi-même. C’est créer. Et s’il faut la métaphore du divin pour dire la surprise de ce qui naît quand je crée, c’est peut-être qu’au fond de moi mon humanité est infiniment plus riche que les routines de ma vie ne le laissent apercevoir. Qui est cet autre que je suis ? Un être absolument unique et singulier. Capable d’exprimer de l’unique et du singulier. Du jamais-vu.

Et si je suis capable, malgré toutes les forces de répétition et d’inertie, de susciter du nouveau, n’est-ce pas qu’il y a en moi un être toujours nouveau, pour lequel tout est toujours nouveau ? Un être qui n’est la répétition de rien, l’imitation de rien. Un être sans passé ni références. N’est-ce pas la définition de l’enfance ? Sans savoir ni passé, ivre de découvrir, avide d’être surpris, l’enfant est le maître et le modèle du créateur. Car il vit tout pour la première fois.

Et vous qu'en pensez-vous ?

Je souhaite vous accompagner afin que vous puissiez, vous aussi, vous autoriser à découvrir votre créativité !

Dès le mois de février 2016, je vous propose mes créations d'ateliers inspirés de l'art-thérapie.

A très bientôt pour plus de renseignements !

Nathanaëlle HAUBOIS

source : Psychologies (mars 2000)

http://www.psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Epanouissement/Articles-et-Dossiers/Devenez-creatif/Etre-creatif-c-est-ajouter-de-la-vie-a-la-vie/7

#créativité #connaissancedesoi #expressiondesoi #nouveau #ouverture #liberté #créer #ateliersdemédiation #ateliercréatif #artthérapie

MON CHEMIN PSY

Cabinet de Psychothérapie 47 rue Maréchal Joffre, Nantes

Nathanaëlle HAUBOIS

Psychologue clinicienne, Psychothérapeute

nathanaelle.haubois@gmail.com / 06 09 70 93 35

SIRET : 813 311 255 000 18

N° ADELI : 449134574 (immatriculation à l'ARS)

Membre actif de la FFPP (Fédération Française des Psychologues et de la Psychologie)

Editeur site : Nathanaelle HAUBOIS

Hébergement : WIX

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now